Echographie pulmonaire et COVID-19

By EchoWorld, G.Sifringer | COVID-19

Echographie pulmonaire

L’échographie pulmonaire est basée sur les artefacts créés par les échos des ultrasons dus à l’air.
Donc ces informations sont très utiles pour le diagnostic des lésions pulmonaires.

Selon les études les plus récentes, dues à l’urgence imposée par le COVID+19, il ressort que l’échographie pulmonaire permet le même diagnostic de base que le CT.

L'échographie pulmonaire lors du tri des patients atteints du COVID19.


L’Echographie pulmonaire a l’avantage de pouvoir se faire au lit du patient dans une unité de soins intensifs, Elle contribuera à réduire le déplacement des patients en salle de radiologie et diminuer ainsi les risques de contamination du personnel soignant.
Cet examen est aussi plus économique qu’un diagnostic opéré avec un CT et sans émissions de rayons X.
On réservera les examens par CT dans les cas ou les examens par échographie soulèvent des doutes.

Le médecin urgentiste, utilise l'échographie  pour déterminer le niveau de gravité de la maladie du COVID19 et de trier le degrés d’urgence de chaque cas, comme illustré sur cette image.

échographie pulmonaire COVID-19 triage

Quelles sondes choisir pour effectuer l'échographie pleuro-pulmonaire?

L'idéal serait  d'avoir les 3 types de sondes illustrées ci-dessous:

Une sonde convexe de basse fréquence entre 2.0 à 6.8 MHz pour une pénétration d’au moins 15 cm afin de détecter les artefacts des lignes B et A et leur profondeur et mesure de la plèvre.


Une sonde Linéaire de haute fréquence de 4 à 15  MHz permettra une mesure précise de l’épaisseur de la plèvre .

Une sonde Phased array de basse fréquence pour déterminer aussi les lignes A et B, lorsque l’espace intercostal est très étroit, et pour un screening cardiaque.


sonde convexe échographie pulmonaire

Sonde convexe

Sonde linéaire CHISON échographie pulmonaire

Sonde linéaire 

Sonde Phased Array CHISON öchographie pulmonaire

Sonde Phased Array

Quel appareil utiliser pour l’échographie pulmonaire?

En principe avec un simple appareil noir-blanc doté au minimum d’une sonde convexe peut déjà aider.
Si l’appareil a un préréglage pour les poumons c’est parfait sinon vous pouvez le créer vous-même.

Lors d’une échographie pleurale, vous allez vous intéresser aux artefacts générés par les poumons de vos patients. Vous devrez régler l'échographe  pour que les artefacts soient clairement visibles.
D’habitude les appareils modernes, sont dotés de toute sortes de filtres servant à améliorer l’image dans les tissus mous, comme le foie, les reins, les nerfs, thyroïde MSK et d’autres encore.
Par contre lors de l’échographie pulmonaire, ces réglages doivent être complètement changés parce que ce sont les artefacts qui sont importants.
Utilisez ou créez un preset Poumons (Lungs)

Comment programmer un preset " poumons"

Vérifiez que l’option Imagerie Harmonique (THI) soit déclenchée ou en position zéro

Positionnez l’option “Compound Imaging” sur OFF ou zéro. Sur certains appareils cette option s’appelle M-View ou Crossbeam

Déclenchez le filtre réducteur d’artefacts (Speckel Reduction Filter OFF ou 0). d'autres noms:
X-View ou SRI, ou SRF.

Finalement pensez à enregistrer vos réglages sous un nom facile à retrouver!

Cette vidéo de Dr Jared T Marx, explique en 8 minutes les aspects principaux de l'échographie pulmonaire et résultats de cas de COVID-19
>